Catégories

Marchand de biens : avantages et inconvénients

Marchand de biens : avantages et inconvénients

Le métier de marchand de biens est une activité très fluctuante qui comporte de nombreux avantages en plus de la plus-value qu’il vous rapporte. Néanmoins, il ne faut pas oublier que cette activité a aussi quelques risques que vous devrez connaître si vous souhaitez vous lancer. Parcourez ce guide pour savoir de quoi il s’agit.

Les avantages

Comme mentionné plus haut, le métier de marchand de biens comporte de nombreux avantages parmi lesquels on peut notamment citer :

A lire en complément : Quel produit est le plus adapté à l'entretien des WC ?

Une obtention rapide de revenus

Pour investir dans l’immobilier, vous pourrez passer par d’autres méthodes au lieu de l’investissement locatif. En plus, ce dernier ne rapporte pas de revenus dans l’immédiat. Il vous faudra patienter plusieurs années avant de pouvoir constater des revenus sur investissement. Cela s’explique du fait que les biens en location ne permettent généralement pas de produire des frais pour vous servir de moyen de subsistance à longue durée.

Surtout si vous avez déjà remboursé tous les frais ainsi que votre emprunt immobilier. Cependant, vous pouvez parfois avoir des biens immobiliers qui vous rapportent beaucoup et qui vous permettront d’obtenir rapidement une indépendance financière.

A lire en complément : Comment choisir un logiciel ERP ?

Le projet de marchand de biens consiste à acheter puis revendre les biens en vue d’en obtenir une plus-value. Les revenus récoltés suite à ces transactions sont la plupart du temps supérieurs à ceux que vous auriez pu gagner dans un investissement locatif. L’opération du marchand de biens est une profession comme beaucoup d’autres et le but final est d’obtenir des revenus suffisants.

Un métier polyvalent

L’activité de marchand de biens est très intéressante et aussi polyvalente. Cela veut donc dire que celui qui exerce cette profession doit avoir des compétences diverses pour percer dans ce milieu.

Et bien naturellement, ces compétences doivent tous avoir un rapport avec l’immobilier : évaluation d’un bien, marchandage, mais également des compétences sur les travaux et l’optimisation d’un bien immobilier. Celles-ci doivent également être accompagnées d’autres connaissances plus vastes qui touchent par exemple le domaine de la fiscalité ou de la comptabilité. Le marchand de biens dans ses activités fait la rencontre de nombreux interlocuteurs comme les notaires, les avocats, les avocats, etc.

Ne pas avoir à gérer les locataires

L’investissement locatif n’est pas une activité reposante, même après la location du bien. En effet, le bailleur doit toujours continuer à veiller sur ce dernier afin de l’entretenir, mais aussi d’assurer par la même occasion le bien-être des occupants. Ces derniers auront des exigences qu’ils vous soumettront et que vous devrez satisfaire.

Sans compter que vous n’êtes pas non plus à l’abri de quelques soucis comme des dégâts d’eau ou d’autres réparations. De même, vous prenez le risque de louer de mauvais payeurs qui ne vont pas payer le loyer et qui sont sujets de dégrader son bien. Ceci peut être un inconvénient quand on sait que la loi française favorise plus les locataires que les proprios.

de biens avantages et inconvénients

Les inconvénients

Voici quelques inconvénients majeurs que peuvent rencontrer les marchands de biens.

Une prospection compliquée

La procédure la plus importante dans la profession d’un marchand de biens réside dans la prospection qui permet de trouver une bonne affaire. Bien qu’elle soit la plus importante, elle peut souvent être la plus compliquée lors de la phase d’achat revente.

Une fois l’affaire conclue, les autres procédures se feront assez aisément : financement, accord, urbanisme, etc. Trouver une affaire peut coûter énormément de temps au marchand de biens et le processus peut devenir décourageant. En plus, la rapidité de la prospection est grandement influencée par le réseau que vous possédez.

Des démarches fastidieuses

Les procédures d’achat et de revente engagent quelques démarches administratives comme l’urbanisme. Ces démarches peuvent être démoralisantes et épuisantes à la longue puisque les permissions administratives prennent beaucoup de temps. De plus, les issues positives ne sont garanties d’avance.

Cela veut dire donc que vous pourrez obtenir des refus pour des raisons liées aux règles d’urbanismes ponctuels. Ainsi donc, une bonne connaissance de l’urbanisme de même que la maîtrise de ces procédures administratives sont essentiels si vous souhaitez aller loin dans ce milieu.

Le risque de perte d’argent

Les transactions immobilières peuvent vous coûter des sommes faramineuses. En effet, les opérations liées à cette activité nécessitent aussi de nombreux frais qui ont un rapport direct avec l’acquisition immobilière : les frais de notaire, les frais de financement, les taxes foncières, etc.

Le risque de perte d’argent survient généralement après la phase d’acquisition. Comme par exemple avec les différentes réparations à entreprendre dans l’habitat selon l’état de la dégradation. De plus, le marchand est exposé au retournement de marché comme les crises, les nouvelles lois sur l’immobilier, etc.

En plus, le marchand de biens doit prendre en charge ses propres frais de fonctionnement. Il doit être capable de couvrir tous les frais de fonctionnement liés à l’exercice de son activité : location de bureaux, abonnement internet, salaires…

Articles similaires

Lire aussi x