Catégories

Les modalités d’utilisation de la cipav

Les modalités d’utilisation de la cipav

La Caisse Interprofessionnel de Prévoyance et d’Assurance Vieillesse dite est une caisse dont les fonds sont destinés aux personnes travaillant de façon libérale. Ces fonds permettent d’assurer leur retraite ou de faire face à des accidents de vie.

La cipav dispose de trois grands régimes : la retraite de base, la retraite complémentaire et le régime invalidité-décès. Les modalités d’utilisation concernent plusieurs aspects. Pour plus de détails, lisez ce qui suit.

Lire également : 5 astuces pour booster la visibilité de vos stories instagram

Comment utiliser la cipav : l’accès aux espaces sécurisés sur le site

La Caisse Interprofessionnel de Prévoyance et d’Assurance Vieillesse possède un site web sur lequel elle diffuse toutes les informations ainsi que tous les services qu’elle propose.

À moins d’un dysfonctionnement ponctuel (panne informatique ou problèmes liés aux réseaux de télécommunications), ces informations et services proposés gratuitement sur le site sont accessibles toute la semaine et 24 heures sur 24. Cependant, certains espaces et services du site de la cipav sont strictement réservés aux adhérents.

A lire également : Auto entrepreneur multiservice : comment devenir homme toutes mains ?

Comment y avoir accès ?

L’accès à ces espaces est rendu possible seulement après vérification de l’identifiant et du mot de passe de ces derniers. En effet, parlant de modalité d’utilisation de la cipav, la première étape consiste à obtenir sur demande du futur adhérent, un identifiant et un mot de passe. Le choix de votre mot passe doit donc être technique. Vous devez à tout prix de faire usage des mots de passe habituels. Il est conseillé de miser sur un mot de passe composé de caractères alphanumériques.

Quelques règles d’usage ?

Il serait de toute évidence opportun de rappeler que l’identifiant et le mot de passe sont strictement confidentiels. Ainsi, en tant qu’adhérent de la cipav, vous devez veiller à un usage exclusif de ces données.

Toute opération menée grâce à ces codes d’accès repose entièrement sous votre responsabilité. La cipav vous considère comme étant l’unique utilisateur de votre espace. Elle vous fait donc endosser l’entière responsabilité des déconvenues que pourrait engendrer toute utilisation de vos codes d’accès.

Que ce soit de manière frauduleuse ou non, la Caisse Interprofessionnel de Prévoyance et d’Assurance Vieillesse décline toute responsabilité. Cela fait partie des modalités d’utilisation. Évitez donc de divulguer ou de partager votre code d’accès avec un proche.

Ensuite, vous devez prendre l’engagement d’informer la cipav, dans le cas où vous constaterez des opérations qui frisent la fraude. Qu’il s’agisse de votre espace personnel ou du site en général, vous devez immédiatement saisir la cipav.

Toujours sur la lancée des modalités d’utilisation, vous devez éviter de transmettre un contenu qui contredit une loi en vigueur ou qui contient des virus informatiques. De même, toute transmission de matériel ou de publicité jugés non opportuns doit être évitée.

Pour finir, vous devez éviter d’imbriquer les pages du site de la cipav à l’intérieur d’autres pages ou d’autres sites. Cela est proscrit dans les modalités d’utilisation.

Modalités de pertes : que faire ?

En cas de perte de vos codes d’accès ou d’apparition d’imposteur sur votre espace, la cipav se désengage de toute responsabilité. Comme dit plus haut, vous devez veiller personnellement à la protection de votre espace en sécurisant votre identifiant ainsi que votre mot de passe.

Par ailleurs, la cipav peut utiliser la voie juridique à l’encontre de toute personne morale ou physique n’ayant pas respecté les dispositions en vigueur. Ces dispositions sont clairement libellées dans les articles 323-1 à 323-1 du Code pénal. De même, tout accès frauduleux au système informatique du site de la cipav sera soumis aux dispositions légales prévues dans les mêmes articles.

Qui peut utiliser la cipav ?

L’utilisation de la cipav fait appel à différents corps de métiers. Au nombre de ces professionnels, il est possible de compter :

  • les architectes ;
  • les géomètres ;
  • les consultants ;
  • les formateurs ;
  • les moniteurs des skis…

Ces personnes physiques ou morales qui exercent des professions libérales ou travaillent sans rémunération sont celles éligibles à la cipav. Cependant, certains autoentrepreneurs payent également une rente à la cipav et bénéficient de ses services.

Il faut toutefois rappeler que l’accès au site de la cipav reste subordonné à l’acceptation intégrale des conditions générales d’utilisation. Cette opération d’acceptation se déroule en ligne lors de votre première visite sur le site. À la fin de l’opération, vous devez valider l’acceptation aux conditions par votre signature.

Par ailleurs, la cipav peut à tout moment se permettre de modifier et d’actualiser les conditions d’utilisations. Vous devez vous attendre à cette éventualité. Les conditions d’utilisations mises à jour prendront effet dès l’instant où elles seront mises en ligne. Il vous revient donc en tant qu’utilisateur de consulter régulièrement la rubrique qui concerne cette partie sur le site de la cipav. Elle porte la mention suivante : « Mentions légales et conditions générales d’utilisation du site www.lacipav.fr ».

À présent que vous êtes bien informé sur les modalités d’utilisations de la cipav, il vous revient donc de vous y conformer dans leur intégralité. Elles vous seront à coup sûr très utiles et vous permettront donc d’éviter toutes déconvenues. Bonne chance dans l’aventure avec la cipav !

Articles similaires

Lire aussi x