Catégories

Les étapes à suivre pour créer une SCI

Les étapes à suivre pour créer une SCI

La Société Civile Immobilière est une personne morale, donc une forme de société créée par ceux qui veulent exercer une activité immobilière. La création d’une SCI nécessite de suivre différentes étapes. Mais, découvrez d’abord ce qu’est une SCI ainsi que ses caractéristiques.

A lire en complément : Comment l'expédition avec des cartons sur-mesure peut faire économiser des milliers d’euros à votre entreprise.

SCI : définition

La Société Civile Immobilière ou plus connue sous son abréviation SCI est une forme de société créée par ceux qui souhaitent exercer une activité immobilière. L’objet de la SCI est généralement l’achat, la location de biens immobiliers, la gestion immobilière ou encore la construction d’un bien immobilier pour location.

Il n’est cependant pas possible d’exercer une activité commerciale sous ce statut juridique. Il n’est également pas possible avec une SCI d’acheter un bien immobilier dans le but de le revendre de manière régulière. La SCI est différente du statut de marchand de biens ainsi que de la location saisonnière.

A lire en complément : Qui peut être domiciliataire ?

Pour créer SCI, vous devez savoir qu’il y a plusieurs types de SCI, à vous de voir quelle structure est la plus adaptée à votre activité. Il y a la SCI construction vente qui vous permet de construire un bien immobilier destiné à la revente. Ensuite, il y a la SCI professionnelle qui vous permet d’acheter vos locaux professionnels ou votre siège social. Il y a aussi la SCI familiale qui permet à des membres d’une famille d’acquérir ou de gérer un ou plusieurs biens immobiliers.

Dans le cas d’un couple en concubinage, il leur est aussi possible de créer une SCI  de couple qui leur permet d’acquérir et de gérer un bien immobilier commun, de transmettre le bien immobilier, en cas de décès de l’un d’entre eux.

SCI : les caractéristiques principales

À l’instar de toutes les sociétés, la SCI permet d’avoir un patrimoine distinct de celui des associés, l’objectif étant de se constituer un patrimoine immobilier séparé de son patrimoine personnel. La création d’une SCI nécessite deux associés au minimum. Les associés peuvent être des personnes physiques ou même morales. Concernant la gérance, une SCI peut être gérée par un gérant ou plusieurs qui peuvent être des associés ou des personnes extérieures.

La SCI possède plusieurs particularités, il est donc important de bien s’informer avant de se lancer. Parmi les particularités de la SCI, par exemple, il y a le fait que les associés sont responsables des dettes de la société sur leurs biens personnels de manière indéfinie. Cela implique que la responsabilité des associés n’est pas limitée par leurs apports.

Pourquoi créer une SCI ?

La création d’une SCI permet de bénéficier d’une souplesse de fonctionnement, plus de détails sur comment créer une entreprise sur https://parlons-entreprise.fr/ . Les associés peuvent, en effet organiser leurs relations de manière flexible. De plus, l’investissement initial minimum n’est pas requis. Toutefois, la SCI offre un intérêt principal indéniable : les avantages fiscaux ! Outre cela, il y a aussi les avantages concernant la gestion ainsi que la transmission de patrimoine.

Les associées peuvent opter pour l’IR ou l’IS au moment de la création d’une SCI. Dans le cas où les associés décident d’opter pour l’IR, chacun doit déclarer le résultat net avant impôt à hauteur de sa quote-part dans la société quand il réalise sa déclaration de revenus annuelle personnelle. Pour une SCI soumise à l’IS, par contre, c’est la société qui déclare le résultat net avant impôt et qui règle également le montant de l’impôt.

Articles similaires

Lire aussi x