Catégories

L’avenir de la logistique : les robots et la quatrième révolution industrielle

L’avenir de la logistique : les robots et la quatrième révolution industrielle

1655909311.596343

En septembre 2017, le Forum économique mondial a publié un rapport intitulé « L’avenir de la logistique : Robots and the Fourth Industrial Revolution ».

A lire en complément : Les avantages de créer des produits lyophilisés à partir de vos restes de production

Dans ce rapport, la logistique est décrite comme l’un des sept domaines d’intervention clés de la quatrième révolution industrielle (4IR), une transformation portée par les progrès de l’intelligence artificielle (IA), de la robotique, de l’Internet des objets (IoT) et d’autres technologies numériques émergentes.

Les révolutions ne sont pas des choses subtiles. Elles peuvent mettre des années, voire des siècles, à prendre de l’ampleur, mais une fois lancées, elles peuvent changer le monde en quelques mois.

A voir aussi : Quels sont les outils de messagerie instantanée courants en entreprise ?

La première révolution industrielle a commencé vers 1750 et a transformé la société humaine en remplaçant le travail manuel par des machines motorisées. Ce billet de blog couvre les tendances en matière de technologie logistique sur la base des dernières recherches de ce rapport pour vous aider à garder une longueur d’avance.

Une brève histoire de la logistique et de la gestion de la chaîne d’approvisionnement

En tant que sous-secteur de la gestion de la chaîne d’approvisionnement, la logistique a souvent été considérée comme un centre de coûts, l’accent étant mis sur l’excellence opérationnelle pour réduire le coût du fret. Mais de plus en plus, sous l’effet de la quatrième révolution industrielle, la logistique devient aussi une source d’innovation essentielle, qui bouleverse les modèles d’entreprise, ouvre de nouvelles perspectives commerciales et améliore l’expérience des clients.

L’histoire de la logistique remonte au Moyen Âge en Europe, où les caravanes transportaient des biens et des personnes le long des routes commerciales en Asie et au Moyen-Orient. Au 18e siècle, le voilier est devenu le principal mode de transport des marchandises.

Ce n’est qu’au 20e siècle que nous avons vu les premiers signes de communications électroniques, lorsque les télex ont été utilisés pour la communication entre les entreprises. Ce sont les précurseurs de la logistique numérique d’aujourd’hui : l’utilisation de technologies informatiques pour accroître la productivité, réduire les coûts, diminuer les émissions et améliorer l’expérience du client.

Nous entrons maintenant dans une nouvelle ère numérique qui transformera encore davantage le secteur de la logistique.

Numérisation des processus commerciaux

Les entreprises de logistique numérisent les processus commerciaux tels que la gestion des stocks, le suivi des actifs et la gestion des commandes afin d’améliorer les niveaux de service, d’accroître l’efficacité et de réduire les coûts.

L’Internet des objets permet le suivi en temps réel des biens, des marchandises et des expéditions afin de fournir une visibilité tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Ce suivi est étendu aux données provenant de capteurs et d’autres dispositifs situés dans les entrepôts, en transit et dans les ateliers.

Les entreprises peuvent ainsi analyser les données et réagir aux changements de la demande, de l’offre et d’autres facteurs. Bon nombre des plus grandes entreprises de logistique du monde investissent dans la numérisation pour stimuler la productivité et créer de nouvelles sources de revenus.

Compte tenu de leur taille, ces entreprises disposent des données, de l’expertise et des ressources nécessaires pour devenir des pôles d’analyse avancée.

La prochaine étape consiste en l’utilisation de la technologie blockchain en logistique pour sécuriser et tracer de façon infalsifiable les flux de marchandises.

Systèmes de stockage et de récupération automatisés

Les entreprises de logistique investissent dans des systèmes de stockage et de récupération automatisés (ASR) qui peuvent gérer les stocks, les marchandises et les conteneurs dans les terminaux portuaires et les entrepôts. Les systèmes d’IA peuvent analyser les données provenant de capteurs, de caméras et d’autres dispositifs pour aider les décideurs à optimiser l’utilisation de l’espace.

Les systèmes ASR sont conçus pour réduire les coûts de main-d’œuvre, améliorer la productivité et réduire les émissions en fonctionnant 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Ils peuvent également contribuer à sécuriser les marchandises contre les cybermenaces.

Les systèmes ASR sont actuellement utilisés dans les industries pharmaceutique et alimentaire et s’étendent à d’autres secteurs tels que la mode et les biens dont la chaîne d’approvisionnement est complexe, comme les automobiles.

La robotique dans la logistique

Près de 50 % des entreprises de logistique investissent dans la robotique pour automatiser des processus tels que la préparation des commandes, la gestion des stocks, l’emballage, etc.

Les véhicules à guidage automatique (AGV) sont déployés dans les opérations logistiques pour transporter les marchandises entre les entrepôts et les centres de distribution. Les AGV sont également utilisés dans les ports pour déplacer les conteneurs entre les navires et les terminaux terrestres.

Les AGV constituent un élément important du « dernier kilomètre » de livraison dans la chaîne d’approvisionnement, en particulier pour les opérations de commerce électronique qui dépendent de plus en plus de la livraison par colis, notamment dans les zones urbaines. La technologie AGV est également utilisée dans d’autres secteurs tels que les soins de santé, l’alimentation et les boissons, l’énergie, les mines et l’aviation.

Automatisation de la livraison du dernier kilomètre

La livraison du dernier kilomètre, c’est-à-dire la dernière étape de la chaîne d’approvisionnement entre un centre de distribution ou un entrepôt et le client final, représente actuellement environ 60 % des coûts logistiques totaux. Les véhicules de livraison automatisés ont le potentiel de réduire ces coûts de manière significative.

Cela prend plus de temps que prévu en raison de la complexité du défi, notamment en termes de réglementation et de sécurité. Le dernier kilomètre est également une question complexe, car les clients s’attendent à ce que les marchandises soient livrées à leur porte, souvent en moins d’une heure.

Les ADV sont actuellement utilisés dans des programmes pilotes dans un certain nombre de pays, dont Singapour, l’Australie, le Japon, l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni et les États-Unis. La technologie sera testée dans le dernier kilomètre de la Coupe du monde de la FIFA 2022 qui se déroulera au Qatar.

L’impression 3D dans la logistique

Bien qu’elles en soient encore aux premiers stades d’adoption, les entreprises de logistique investissent dans l’impression 3D pour produire des biens tels que des emballages, des articles d’inventaire et des pièces de rechange. Les usines de fabrication traditionnelles se transforment en « usines numériques » qui peuvent être intégrées à des dispositifs IoT ainsi qu’au cloud computing et à l’IA pour optimiser les performances opérationnelles.

La chaîne d’approvisionnement d’une entreprise de logistique peut être considérée comme un réseau de nœuds interdépendants, chacun ayant un niveau d’automatisation différent. Le « cœur » d’une chaîne d’approvisionnement compatible avec la 3D est un réseau entièrement intégré qui relie tous les nœuds, de la conception et de l’ingénierie à la production et à la logistique.

À l’avenir, une flotte autonome de drones pourrait être utilisée pour l’impression 3D de pièces de rechange et d’autres biens destinés à être utilisés dans des zones reculées où l’impression 3D sur place peut être plus efficace que le transport de biens via une plateforme logistique centralisée.

L’avenir de la logistique est en effet prometteur, l’IA, la robotique et d’autres technologies numériques étant appelées à transformer le secteur au cours de la prochaine décennie. Pour garder une longueur d’avance, les entreprises de logistique doivent investir dans les données et l’analytique afin de gérer la complexité, de concevoir de nouveaux modèles commerciaux et de transformer leurs opérations pour devenir des organisations numériques d’abord.

L’impact de l’Internet des objets sur la logistique

L’Internet des objets (IoT) a révolutionné la manière dont les entreprises de logistique gèrent leurs opérations. Les capteurs IoT sont utilisés pour surveiller et suivre les mouvements des marchandises, permettant aux entreprises de prendre des décisions plus éclairées en temps réel.

Les capteurs IoT peuvent être intégrés à toutes sortes d’équipements, qu’il s’agisse de camions ou de conteneurs maritimes. Cela signifie que les entreprises disposent désormais d’une visibilité complète sur leur chaîne d’approvisionnement, ce qui leur permet d’optimiser leurs flux logistiques et de mieux répondre aux besoins des clients.

Les données collectées par l’IoT peuvent aussi être utilisées pour améliorer la durabilité environnementale dans le secteur de la logistique. En mesurant précisément la consommation énergétique et les émissions liées au transport des marchandises, les entreprises peuvent identifier où se trouvent leurs ‘points chauds’ environnementaux et mettre en œuvre des mesures efficaces pour y remédier.

L’IoT peut aider à résoudre un problème courant dans le domaine logistique : le vol. Les capteurs IoT peuvent alerter instantanément les gestionnaires lorsqu’un colis est retiré du réseau prévu ou lorsque quelque chose ne va pas avec une livraison. Des solutions avancées telles que l’utilisation combinée d’étiquettes RFID et d’antennes pour surveiller l’emplacement des marchandises peuvent aussi aider à prévenir le vol.

L’IoT peut être utilisé pour améliorer la sécurité sur les lieux de travail. Des capteurs peuvent surveiller les conditions dangereuses telles que les températures extrêmes et alerter les travailleurs ou arrêter automatiquement une machine en cas de danger imminent.

Alors que l’utilisation de l’IoT dans la logistique continue de croître, il faut les compétences nécessaires pour gérer efficacement ces nouveaux flux de données. À mesure que davantage d’appareils se connectent au cloud computing, la capacité à analyser rapidement ces données deviendra un avantage concurrentiel clé dans le secteur logistique.

La gestion de la chaîne d’approvisionnement en temps réel grâce à l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle (IA) est en train de révolutionner la gestion des chaînes d’approvisionnement. Grâce à l’IA, les entreprises peuvent surveiller et gérer leur chaîne logistique en temps réel, ce qui leur permet de prendre des décisions plus éclairées et plus rapides.

Les algorithmes d’IA peuvent analyser une quantité immense de données provenant de capteurs IoT, pour identifier les tendances clés dans la chaîne logistique. Ils peuvent aussi prédire les problèmes potentiels avant qu’ils ne deviennent un obstacle majeur pour l’entreprise.

Par exemple, si un camion transportant des marchandises risque d’être bloqué dans le trafic pendant plusieurs heures, l’algorithme IA peut recommander une alternative telle que le recours à un autre mode de transport ou encore reprogrammer la livraison pour éviter tout retard. Ce type d’action proactive permet aux entreprises non seulement d’économiser du temps et des coûts mais aussi de garantir une satisfaction optimale chez leurs clients.

De plus, il y a une demande croissante pour la personnalisation parmi les consommateurs. Les commandes sur-mesure sont désormais monnaie courante dans tous les secteurs industriels : habillement, produits alimentaires, etc. L’intelligence artificielle pourrait aider davantage ici car elle peut fournir aux fabricants des informations précises sur la façon dont ils doivent adapter leur production afin de répondre à ces demandes. Les algorithmes d’IA peuvent aussi permettre aux entreprises de gérer les stocks en fonction des besoins réels, optimisant ainsi l’utilisation des ressources et évitant le gaspillage.

L’IA est aussi utilisée pour améliorer la précision des prévisions de demande. En analysant les données historiques sur les ventes sur une période donnée, par exemple, un algorithme d’IA peut prédire avec précision la demande future pour chaque produit ou service offert par l’entreprise. Cela permet aux entreprises d’améliorer leur planification stratégique et leur prise de décisions tout en optimisant leur inventaire et en minimisant le risque de rupture.

L’IA est en train de transformer la façon dont nous pensons à la gestion logistique grâce à sa capacité à fournir des informations précises en temps réel qui aideront les entreprises à prendre des décisions commerciales plus éclairées que jamais auparavant. Les données sont souvent qualifiées comme étant “l’or noir” du XXIe siècle ; il ne fait aucun doute que ce sera un élément clé dans notre avenir logistique.

Articles similaires

Lire aussi x