Catégories

Comment concilier retraite et travail ?

Comment concilier retraite et travail ?

Une fois à la retraite, plusieurs seniors décident de s’occuper à nouveau. Alors que d’autres le font par pur plaisir, d’autres s’y attèlent par nécessité ou par contrainte. Quel que soit le cas, la reprise d’une activité après la retraite est bien encadrée par la loi. Vous aurez à choisir un régime en fonction de votre profil et à faire une déclaration auprès de votre caisse de retraite.

Les corps de métier qui peuvent concilier retraite et travail

Les retraités de l’assurance retraite affilier au régime général de la Sécurité sociale ont la possibilité de reprendre le travail afin d’augmenter leurs revenus mensuels. Dans ce régime, le droit à la retraite est effectif seulement si vous arrêtez toutes les activités salariées ou non salariées inscrites dans la liste d’un régime obligatoire de retraite. Cette imposition n’est pas exigée pour tout le monde. Les professionnels ayant un régime de retraite étranger ne sont pas tenus de répondre à ce critère. Si vous exercez des activités bénévoles, la cessation d’activité n’est pas une obligation. Dans le régime de retraite, certaines activités sont déjà recensées comme ne nécessitant pas un arrêt complet pour avoir accès à la pension.

A voir aussi : Pourquoi se rapprocher d’un cabinet de conseil en gestion d’entreprise 

Pour d’autres corps de métiers, l’autorisation est accordée, mais les retraités ne devraient pas dépasser un plafond de revenu prédéfini. Il s’agit en général des activités : de faible importance, à caractère littéraire ou scientifique, donnant l’accès au logement par l’employeur, de consultations occasionnelles, de participation au fonctionnement de la justice, d’Assistances maternelles, des travailleurs handicapés, artistiques, etc.

Les différents types de cumul emploi retrait

Il y a deux types de cumul emploi à la retraite.

A lire également : Qu'est-ce que la gestion financière des entreprises ?

Le cumul emploi – retraite total

Pour opter pour cette solution, il faudrait absolument remplir deux conditions. La première obligation est que « vous avez obtenu toutes vos retraites de bases et complémentaires des régimes de retraite, français, étrangers et des organisations internationales ». La deuxième condition est le fait de percevoir « la retraite de base de l’Assurance retraite du régime général de la Sécurité sociale à taux plein ».

Le cumul emploi – retraite partielle

C’est une alternative pour les personnes qui n’ont pas droit au cumul d’emploi-retraite total. Mais, lorsque vous reprenez le boulot avec l’ancien employeur, le droit de reprendre une activité est accordé six mois après l’arrêt d’activité et l’admission en retraite. Dans le cas contraire, le versement de la pension de retraite de base sera suspendu pour quelque temps, en fonction de la durée de reprise du travail. Notez que si vous exercez avec un autre employé, cette condition n’est pas imposée. La somme de votre nouveau salaire et des pensions doit être inférieure ou égale à 2 734,85 € brut/mois. Ou elle peut être égale ou inférieure à la moyenne que vous avez perçue courant vos trois derniers mois de travail. Si vous vous retrouvez en dessus, le surplus sera retiré de vos pensions.

Les démarches

Tout ce que vous avez à faire, c’est informé la caisse de retraite. Cette mesure est obligatoire lorsque vous êtes dans le régime de cumul emploi-retraite partielle. Pour cela, il faut transmettre un dossier contenant un certain nombre de pièces. Le dossier doit renseigner sur : la date du début de l’activité, le nom et l’adresse de votre nouvel employeur, le montant et la nature des revenus, les autres pensions de retraite perçues, etc. Comme pièce à fournir, il faut principalement un justificatif de revenus ou un bulletin de salaire.

Articles similaires

Lire aussi x