Catégories

Comment protéger juridiquement votre entreprise

Comment protéger juridiquement votre entreprise

Tout propriétaire ou chef d’entreprise sait qu’il est nécessaire de protéger cette dernière. Pour cela, il existe de nombreuses façons. Toutefois, la plus complète reste le recourt à une assurance protection juridique. En effet, si vous vous demandez comment protéger votre entreprise, vous venez d’avoir votre réponse. Cependant, nous ne pouvons vous donner cette réponse sans vous dire clairement en quoi consiste cette assurance et comment est-ce qu’elle vous protège. Continuez alors la lecture pour en savoir plus.

Qu’est-ce qu’une assurance protection juridique ?

Alors pour débuter, sachez que l’assurance protection juridique est une garantie étonnante. Celle-ci permet au chef d’entrepreneur d’être couverts à plusieurs niveaux. D’abord, elle couvre les litiges potentiels avec les fournisseurs, les partenaires de l’entreprise ou même les clients. Ensuite, elle couvre l’entreprise en cas de contrôle de l’administration où cas de conflit avec un salarié. 

A lire aussi : Bloc de contrôle en entreprise : comprendre l'article L.233-3 du Code de commerce

À noter qu’en ce sens, elle peut s’appliquer en cas de litige au niveau d’une relation contractuel. Elle peut également intervenir en cas de contrôle fiscal ou d’impayé. De plus, cette assurance peut s’appliquer en cas de problème avec les clients. En effet, il peut arriver que les clients soient mécontents sur un certain nombre de situations. Par exemple, ils peuvent ne pas être satisfaits des produits ou service reçu ou des modalités de paiement ou livraisons mis en place. L’assurance intervient donc pour aider l’entreprise pour régler le conflit en question en proposant une compensation ou un dédommagement. Ceci dans le but d’éviter ou de limiter au mieux tout incident pouvant affecter l’image de l’entreprise.

Idéalement, elle intervient aussi parfaitement lorsqu’une entreprise fait trop de zèle et mène des pratiques douteuses pour détourner la clientèle d’une autre. Ceci en cas de concurrence. Enfin, elle est aussi présente pour apporter des conseils en cas d’erreur ou de retard de déclaration fiscale. Ceci pour éviter un contentieux avec l’administration fiscale.

A découvrir également : Les obligations légales des entreprises pour protéger les données personnelles

Quels sont les services proposés par l’assurance protection juridique ?

Lorsqu’un chef d’entreprise souscrit à une assurance protection juridique, il bénéficie d’un accompagnement à plusieurs niveaux si un litige survient. D’abord, cette assurance permet de prévenir juridiquement les problèmes. D’ailleurs, tout chef d’entreprise dispose de la possibilité d’être conseillé par un expert dans le domaine. Ceci pour préserver les intérêts de son entreprise. De plus, l’assurance protection juridique peut proposer une gestion à l’amiable de tous les conflits d’une entreprise. Ceci grâce à un expert chargé de trouver une solution à l’amiable en cas de conflit.

Ensuite, il convient d’exposer un inconvénient majeur. En effet, si votre entreprise fait l’objet d’une condamnation, l’assurance protection juridique ne prend en charge ni les pénalités, ni les indemnités à payer. C’est là une limite majeure des services proposés par cette assurance.

Enfin, on convient d’ajouter quelques précisions sur cette assurance.  Ainsi, sachez qu’il est possible de souscrire à une assurance juridique adaptée à vos besoins. Ceci dans le but de mieux sécuriser votre situation juridique et de protéger l’entreprise contre toutes sortes de litige avec les tiers. En effet, pendant la signature du contrat avec l’assureur, vous pouvez choisir les garanties envisageables. De plus, vous pouvez librement fixer le montant de la prise ne charge.

Que retenir ?

La meilleure façon de protéger juridiquement son entreprise est de prendre une assurance protection juridique. Celle-ci vous accompagne et vous offre des garanties à plusieurs niveaux. Toutefois, si vous faites l’objet d’une condamnation, cette assurance ne prend en charge ni les indemnités ni les pénalités.

Articles similaires

Lire aussi x