Catégories

Qui fait les statuts d’une SCI ?

Qui fait les statuts d’une SCI ?

Maintenant que vous avez choisi de créer une SCI ou une société immobilière civile, certaines mesures doivent être prises avant que votre entreprise n’ait une existence légale et ne commence ses activités.

De la rédaction des articles au coût de création, en passant par la liste des documents à fournir , voici ce que vous devez savoir pour configurer votre ICS.

A lire aussi : Quels sont les statuts d'une société ?

1. Préparation des statuts

Étape essentielle de la création d’une entreprise, l’élaboration d’articles est la première et la plus importante phase. C’est en quelque sorte l’identité de la SCI qui est en noir et blanc, en plus de ces règles de fonctionnement de la future société. Les statuts se traduisent par des droits et des obligations. La présence de tous les partenaires est évidemment nécessaire, même s’il s’agit uniquement de signature, et c’est encore plus essentiel étant donné qu’il s’agit généralement d’un IBS familial et donc d’un historique familial.

Les articles d’association peuvent être rédigés par un notaire, un avocat ou un comptable public. En outre, une copie du statut signé par tous les partenaires doit être distribuée à chacun d’eux. Prévoyez également une autre copie qui formera un fichier pour l’entreprise.

A voir aussi : Qu'est-ce qu'un accord d'établissement ?

Les entrées suivantes doivent apparaître :

    • le nom,
    • l’objet social,
    • le siège social,
    • le capital (valeur fixe ou minimale et maximum dans le cas d’un IBS à capital variable),
    • la durée de vie qui ne doit pas dépasser 99 ans
    • les contributions de chaque partenaire, qui peuvent être en nature ou en espèces,
    • les conditions de nomination et de révocation du gestionnaire,
    • les conditions d’admission et de retrait d’un partenaire,
    • les noms, noms et les adresses de chacun des partenaires,
    • les droits et obligations de chaque partenaire,
    • l’attribution des parts sociales, selon qu’il y a un avantage ou une perte

En fait, les articles doivent être écrits aussi clairement que possible, tant dans les activités que dans les opérations de l’ICS, afin d’éviter tout conflit ultérieur entre partenaires .

Dans le cas d’une contribution immobilière, l’intervention d’un notaire est requise, soit dans la préparation de l’acte de contribution, soit dans son authentification. En outre, il est important de vérifier que le bien n’est pas situé dans un périmètre où les communautés ou l’État peuvent exercer leur droit de préemption.

2. Déposez le capital social à la banque

Les contributions en espèces peuvent être payées par chèque, en espèces ou par virement bancaire sur le compte Banque SCI. Les fonds sont bloqués jusqu’à ce que le SCI soit enregistré.

Pour les contributions en nature, en plus des biens immobiliers, les partenaires doivent accepter leurs valeurs estimées.

Veuillez noter que le dépôt de capital auprès de la banque doit être effectué avant la signature du statut, sous le risque de se voir refuser l’enregistrement de votre société immobilière civile ou de votre SCI par le registre du tribunal de commerce.

3. Composez un dossier contenant tous les documents nécessaires

Avant d’enregistrer votre société immobilière au registre du commerce et des entreprises ou du RCS, plusieurs procédures et documents sont essentiels, sachez :

    • vous retirer du CFE ou du Centre de formalité des entreprises situé dans le registre du tribunal de commerce le formulaire Cerfa M0, qui devra remplir et fournir une copie originale des articles datés et signés par tous les partenaires.
    • fournir l’acte de désignation du ou des gestionnaires de la SCI, s’ils ne sont pas légaux,
    • fournir une preuve de l’occupation régulière du siège social (par exemple, une facture du FED ou une copie du bail commercial)
    • fournir une carte d’état matrimonial du gestionnaire (s) munis d’un certificat d’affiliation
    • fournissent une déclaration d’honneur de non-condamnation du ou des gestionnaires datés et signées dans la publication originale dans un journal d’annonce juridique de JAL, un avis de création d’ICS. Les indications suivantes doivent être : la dénomination sociale ou la dénomination sociale, la forme juridique (SCI), le capital social (si le capital est variable, indiquer le montant minimum), l’adresse du siège social, l’objet de la société, la durée de la Société Civile Immobilière, le montant de l’argent comptant les contributions, la description et l’évaluation des contributions en nature, noms, noms et adresses du ou des gestionnaires, l’enregistrement du tribunal de commerce dont dépend la SCI

4. Enregistrez le SCI via le CFE

Après avoir collecté tous ces documents, vous pouvez vous rendre au Business Formalities Center, qui centralise tous les processus d’enregistrement SCI. Un extrait de Kbis prouvant que votre entreprise existe légalement vous sera remis afin que vous puissiez effectuer des procédures administratives liées aux activités de votre entreprise.

Les coûts liés à la création d’une société civile immobilière

Publication dans un magazine de publicité légale En moyenne 200€ (entre 150 et 250€), mais ce montant varie en fonction du registraire des services du registre du commerce et des entreprises
(y compris les documents de dépôt) Environ 50€
Chiptuning de statut par un notaire, un avocat ou un comptable spécialisé

(non obligatoire mais préférable)

Entre 1000 et 3000€
Frais de notaire

(obligatoire en cas de cotisations en nature)

Pour un IBS soumis à SI, la contribution d’un bien immobilier équivaut à une vente. Les frais d’inscription doivent donc être prévus.
Honoraires d’un commissaire à la contribution

(facultatif)

Si les membres préfèrent utiliser les services pour évaluer les contributions en nature autres que les biens immobiliers

Inclure également des frais supplémentaires lors de la signature d’un bail commercial si vous n’êtes pas chez un gérant.

En bref, le coût de la création d’un IBS est très variable et peut rapidement être très élevé lorsqu’il y a des frais d’inscription ou des frais professionnels à payer.

Autres approches

Les autres étapes sont : essentiel dès que la construction de la société civile immobilière est formée. C’est particulièrement le cas des cas suivants :

  • Dossier des propriétaires bénéficiaires
  • Trouver du financement
  • Assurez-vous que votre société
  • nomme un ACC, le cas échéant

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons